Culture Cinéma

Le réalisateur Darren Lynn Bousman tente de relancer la célèbre saga horrifique, qui compte déjà huit épisodes, en inaugurant un nouveau cycle.

Article réservé aux abonnés

 L’Héritage de Saw », de Darren Lynn Bousman. Le lieutenant Ezekiel « Zeke » Banks (Chris Rock) dans « Spirale : L’Héritage de Saw », de Darren Lynn Bousman.

L’AVIS DU « MONDE » – POURQUOI PAS

La série Saw, qui avait été, pendant plusieurs années, une franchise horrifique à succès et avait donné naissance à huit épisodes, avait popularisé une sorte d’épouvante particulière, construite sur une succession de scènes de torture, inventées et infligées par un pervers psychopathe, dont le raffinement, de film en film, était censé devenir de plus en plus surprenant. Saw avait inventé un sous-genre : le torture porn. Spirale : L’Héritage de Saw, de Darren Lynn Bousman (qui avait signé la réalisation de trois titres de la série), tente de relancer la saga en inaugurant un nouveau cycle.

Dispositifs macabres

L’assassin n’est donc plus le même, mais il tient de son prédécesseur le même goût pour les meurtres compliqués et les agonies douloureuses. Entre deux crimes, un policier, aidé de son père, ancien flic, mène l’enquête. Il est incarné par Chris Rock, plus crédible et plus convaincant dans des rôles comiques que dans celui d’un inspecteur pugnace et coléreux. L’acteur serait, par ailleurs, à l’origine du projet, désireux de jouer dans un nouveau film de la série, ce dont il avait convaincu les dirigeants de la compagnie de production Lionsgate.

Ce premier chapitre d’une nouvelle saga à venir (que signale la fin ouverte du film) vaut essentiellement pour l’ingéniosité des divers dispositifs macabres alors que tout le reste, de l’enquête criminelle à la psychologie des personnages, semble traité de façon très désinvolte.

Film américain de Darren Lynn Bousman. Avec Chris Rock, Samuel L. Jackson, Marisol Nichols, Max Minghella (1 h 33). www.metrofilms.com/films/spiral

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment ne plus voir ce message ?

En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

Y a-t-il d’autres limites ?

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ignorez qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.