"Les Archives Star Wars II" : 1999-2005, les origines de Dark Vador par George Lucas dans un beau livre XXL

Il y a 6 jours 13

Après le tome consacré à l'épopée de Luke Skywalker, réalisée de 1977-1983, Taschen publie son énorme suite dédiée à l'âme damnée du côté obscur.

Quand George Lucas a sorti La Guerre des étoiles en 1977, il avait déjà en tête trois trilogies qui raconteraient ce qui s’est passé avant, puis après. Lucas a laissé à d’autres cinéastes la réalisation de deux épisodes de la première trilogie, puis a bouclé entièrement celle qui donne les origines de Dark Vador, le prequel. Pareillement aux Archives Star Wars I (1977-83), le II est le témoignage merveilleusement illustré le plus complet sur le meilleur pan de la saga Star Wars.

Réalisé en étroite collaboration avec George Lucas et Lucasfilm, l’ouvrage recouvre les Épisode I La Menace fantôme, Épisode II L’Attaque des clones et Épisode III La Revanche des Sith. Format XXL de quelque 6,9 kg, cette somme rassemble des entretiens avec George Lucas et ses collaborateurs sur la réalisation de la plus célèbre et rentable franchise du cinéma. Mal accueillis par les fans à sa sortie étalée de 1999 à 2005, taxés de films à effet spéciaux, creux, boursouflés de trucages numériques, la "prélogie" s’avère la meilleure des trois réalisées à ce jour.

Double page extraite des "Archives Star Wars II" de Paul Duncan. (EDITIONS TASCHEN) Double page extraite des "Archives Star Wars II" de Paul Duncan. (EDITIONS TASCHEN)

George Lucas a réussi à filmer en 1999 la vision qu’il avait dès 1977, grâce au budget dont il disposait et à l’évolution des effets spéciaux numériques. L’image est vitale à Star Wars et Les Archives I et II, par la grandeur des photos, dessins préparatoires, story-boards, témoignent de la créativité visuelle incroyable de ces films. Par exemple, la conception esthétique des vaisseaux sur cette première trilogie (dans la chronologie, Star Wars I, II et III donc) s'inspire des illustrations colorées de science-fiction des années 30, pour évoluer vers des architectures plus abstraites et blanches. Une manière d'être raccord avec le design de la deuxième trilogie (la première dans sa réalisation, Star Wars IV, V et VI) consacrée à l’épopée de Luke Skywalker.

Les épisodes I, II et III retracent l'histoire de son père Anakin Skywalker devenant Dark Vador. Si Lucas a mélangé toutes les mythologies du monde dans Star Wars, d’Ulysse à Shakespeare, en passant par le Roi Arthur, le Yi King, le western et le IIIe Reich, c’est pour créer la sienne. Star Wars peut être vu comme une mythologie du XXe siècle qui perdurera pour longtemps sans doute. Elle actualise les mythes antiques, occidentaux, orientaux, en se référant à l’histoire. Son visuel est essentiel, car bourré de symboles. Les Archives I et II en exposent (en explosent) toutes les sources dans un ouvrage spectaculaire.

Double page extraite des "Archives Star Wars II" de Paul Duncan. (EDITIONS TASCHEN) Double page extraite des "Archives Star Wars II" de Paul Duncan. (EDITIONS TASCHEN)

Les interviews reflètent l’épopée d’un tournage complexe de six années, où les nouvelles technologies sont au service de l’imagination d’artistes et d’artisans qui manipulent des millions de dollars. Mais tout part toujours d’un crayon et d’un papier. De la conception visuelle, aux effets spéciaux, de la direction d’acteurs à la musique et au son : une mine pour les fans, mais aussi le témoignage le plus complet sur le processus de création d’un univers total.

Première de couverture des "Archives Star Wars II" de Paul Duncan. (EDITIONS TASCHEN) Première de couverture des "Archives Star Wars II" de Paul Duncan. (EDITIONS TASCHEN)

Les Archives Star Wars II
Paul Ducan
Éditions Taschen
Relié, demi-reliure, 41,1 x 30 cm, 6,90 kg, 600 pages
150 euros

Lire la Suite de l'Article