VIDEO. Alexandre Astier dit toute la vérité sur Kaamelott

Il y a 6 jours 22

L'expression "On en a gros", l'hommage à Louis de Funès, la fin de la saga... Alexandre Astier dit toute la vérité sur Kaamelott.

Avant Kaamelott, ça s'appelait Dies iræ

Alexandre Astier : Dies iræ, jour de colère. Le court-métrage que j'ai fait il y a 20 ans maintenant qui se passe uniquement autour de la Table ronde s'appelait Dies iræ. Et Kaamelott, ça finit par être beaucoup plus parlant dans l'histoire du truc, parce que c'est la forteresse d'Arthur. 

L'orthographe de Kaamelott a changé 

Alexandre Astier : Me rendant compte que les gens disaient "Kamelot" parce qu'il y avait qu'un seul "t", j'en ai refoutu un deuxième pour forcer les gens à dire "Kaamelott" parce que "Kamelot", j'aime pas.  

Alexandre Astier est un lord

Alexandre Astier : Oui, oui, c'est vrai. Moi, je possède une terre en Écosse. On m'a offert un mètre carré avec un arbre en Écosse. Donc, a priori, je suis lord écossais parce que j'ai de la terre en Écosse. 

Thomas Pesquet est un grand fan de Kaamelott

Alexandre Astier : J'ai appris qu'il aimait Kaamelott. Son équipe était passée à la production pour demander les épisodes de la série pour partir avec dans son pack entertainment. J'étais très fier d'en faire partie, bien entendu. Mais je me suis dit : "Ah, puisqu'il est là-haut, peut-être qu'il aime bien. Il va louper le film, lui du coup." Donc, je lui ai proposé mais à lui, tout seul, en message privé de voir le truc.

Alexandre Astier est musicien

Alexandre Astier : Je suis contrebassiste et bassiste. Je me suis toujours débrouillé pour écrire les musiques de tout ce que je faisais. Donc, j'ai jamais lâché. 

Il y a 3 blagues par minute dans Kaamelott

Alexandre Astier : Qu'est-ce que c'est que ce décompte ? Mais je déteste, je déteste le terme de blague. C'est comme gag, beurk. J'ai pas du tout envie de faire des trucs comme ça. Ah non, non, non, je préfère... Non, il n'y a pas de blague dans Kaamelott. C'est chiant. Tiens voilà, Kaamelott c'est chiant, c'est triste. 

Kaamelott est dédiée à Louis de Funès

Alexandre Astier : C'est vrai, la série Kaamelott est entièrement dédiée à Louis de Funès. C'est ce que je pouvais faire de mieux en hommage à celui qui m'a donné envie de faire de la comédie populaire. J'ai dit : "Je vais essayer de lui dédier un gros truc." Enfin, c'est pas énorme mais enfin, c'est ce que j'ai de plus gros, moi, c'est toute la série.

Arthur, c'est le roi de la Bretagne

Alexandre Astier : C'est faux, c'est tellement faux. Quand les choses sont trop fausses, j'ai presque une douleur comme ça. Je sais qu'il y a des gens qui confondent un peu parce qu'ils disent que c'est le roi des Bretons. C'est pas le roi des Bretons, il y a une grande Bretagne et une petite Bretagne. Et surtout, le Royaume qui nous concerne s'appelle le royaume de Logres. Et ce royaume s'étend du nord de l'île de Bretagne en Écosse, là-haut, en Calédonie, à l'époque. Et ça descend jusqu'à la frontière aquitaine qui sont en dessous des Pyrénées. 

Le film a 1 an de retard

Alexandre Astier : Il n'y a pas de retard. J'ai pas de date, je ne suis pas... Je ne suis pas chef de gare, j'ai pas des horaires. Merde, à la fin. Non, il arrive quand il arrive, c'est tout.

Pour paraître plus jeune, il faut utiliser de la crème contre les hémorroïdes

Alexandre Astier : Ne faites pas ça chez vous. Ah non, je prends pas la responsabilité des mecs qui vont se retrouver avec des gueules comme ça. C'est des trucs de maquilleuse qui se disent : "Ne t'inquiète pas, je te mets ta crème à hémorroïdes sous les yeux, ça va piquer un peu."

Les scripts sont envoyés très en avance aux acteurs

Alexandre Astier : C'est faux. À part Sting, qui l'a eu beaucoup plus tôt. Mais parce qu'il fallait qu'il apprenne ses répliques en français. Il a eu, d'ailleurs, les scripts et ma voix. Je lui ai enregistré ma voix. Moi, je ne coince personne, déjà c'est parce que des fois les textes je ne les ai pas. C'est juste que je ne les ai pas fait, donc bon je ne vais pas les envoyer, je les ai pas. 

Votre grand-mère a joué dans Kaamelott

Alexandre Astier : Pas ma grand-mère. J'ai 6 enfants sur 7 qui ont joué dans Kaamelott. Le truc, c'est que le 7e il est né pendant la post-prod du film. Donc, lui il n'y est pas, il sera dans le prochain. Voilà, ma mère, mon père, mon demi-frère, sa mère. C'est des comédiens, hein. Je ne les ai pas tirés d'une boulangerie ou d'une charcuterie.

Il en a gros de l'expression "On en a gros"

Alexandre Astier : Non, parce que déjà je ne l'ai pas inventé. Elle était là avant moi. Parce que je trouve que c'est simple à dire, simple à écrire. Il y a des mecs qui l'écrivent sur des panneaux de manifestation. J'aime beaucoup. Je suis content que le public s'octroie de la langue. J'aime bien que ce soit ça qu'ils aiment.  

Après le volet 3 du film, c'est la fin de Kaamelott

Alexandre Astier : C'est la fin de la saga. Plus de saga, ouais.

Lire la Suite de l'Article